Liste des actualités


Diagnostic immobilier : nouveau coup de pouce réglementaire

Retour à la liste

Actualité du 21/02/2017


L'optimisme est de mise pour les diagnostiqueurs immobiliers. L'entrée en vigueur de nouvelles obligations dans le locatif (gaz et électricité) et les renouvellements des premiers DPE effectués il y a 10 ans soutiendront en effet leur activité au cours des prochaines années. D'autant que la profession reste encore largement dépendante du marché du logement.

Pour tirer parti de relais de croissance, les acteurs se tournent de plus en plus dans les prestations avant-travaux et les diagnostics amiante. Des activités plus complexes qui favorisent plutôt les opérateurs intégrés. Ces derniers ont ainsi gagné des parts de marché sur les indépendants et ne comptent pas s'arrêter là. La riposte s'organise à travers les réseaux de franchises et les groupements qui permettent aux « solos » de s'appuyer sur des services mutualisés.

2017, une année charnière 

Les décrets rendant obligatoires le diagnostic électrique et gaz dans la location sont parus . 

Pour rappel, les diagnostics en location entreront en vigueurs pour :

- les contrats de location signés à compter du 1er juillet 2017 pour les logements situés dans un immeuble collectif dont le permis de construire a été délivré avant le 1er janvier 1975.

- les contrats de location signés à compter du 1er janvier 2018 pour les autres logements.

Un marché considérable 

Avec plus de 1500 000 baux locatifs chaque année (contre 700 000 transactions), les horizons économiques pour les diagnostiqueurs sont considérables.

Les axes de développement des opérateurs et enjeux du secteur 

LE DÉVELOPPEMENT TERRITORIAL

L'accroissement du réseaux 

LES ENJEUX DU NUMÉRIQUE

Les services numériques

LE DÉPLOIEMENT DE NOUVELLES OFFRES

positionnement sur l'amiante

prestations dans le non résidentiel

LES ACTIONS DE COMMUNICATION

Les campagnes en direction du grand public

Le remplacement et le recrutement des opérateurs au coeur des préoccupations  

La crise économique et la mise en place de la certification a mis à mal l'activité. Du coup, ils sont nombreux à avoir tournés le dos à cette profession. Avec la reprise et la mise en oeuvre de la réglementation dans la location, les opérateurs compétents deviennent des perles rares. Il est indispensable d'assurer un renouveau des opérateurs via des formations initiales de qualité.   

    

EN SAVOIR PLUS